LA DPJ - LES VOLEURS D'ENFANCE

VOUS AVEZ DES PROBLEMES AVEC LA DPJ?ENFANT PLACÉ?VOUS AVEZ DES CONSEIL A DONNER?AVOCAT?COMMENT SA SES RÉGLÉ?RACONTER VOTRE HISTOIRE?PAS FACILE DE SE CONFIER/DISCUTER AVEC LA DPJ SANS QU'ONT NOUS JUGENT,ALORS FAITE LE ICI...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Information - comportement bizarre de la DPJ

Aller en bas 
AuteurMessage
Stazzia



Nombre de messages : 1
Age : 39
ville : Laval
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Information - comportement bizarre de la DPJ   Mar 6 Mar - 18:37

Bonjour,

Jje veux simplement des informations si possible.

J'ai un fils de 6 ans. Le tribunal de la jeunesse m'a accordé la garde complète. J'ai 32 ans, bientôt 33, j'ai été mariée pendant 8 ans et notre enfant était voulu. Je suis secrétaire de service dans une firme d'ingénieur. Je suis restée célibataire pendant 3 ans après ma séparation car mon ex conjoint était lui, instable et je voulais que mon fils retrouve une certaine stabilité avant de moi, me remettre en couple. Je suis en couple depuis presqu'un an avec un homme merveilleux qui aime mon fils comme son propre fils. Il a 33 ans et est informaticien.

Ceci était simplement pour que vous voyiez le genre de vie rangée que je mène.

Je vous fait un petit résumé de mon histoire rapidement :

J'ai été mariée pendant 8 ans à un homme instable psychologiquement. Suite à notre séparation, il a ''kidnappé'' mon fils à 3 reprises. À l'âge de 5 ans, mon fils avait déjà fait 3 tours de voiture de police de la SQ car à chaque fois, la police ramenait mon fils chez moi. vers l'âge de 3-4 ans, il s'est mis a regressé à la garderie, il ne voulait plus aller chez son père les week end au point qu'il se tenait au cadrage de porte de la garderie les vendredis où il devait aller voir son père.

Sentant qu'il allait perdre son fils totalement, mon ex conjoint a décidé de faire une plainte à la DPJ contre moi, stipulant que mon fils était négligé au niveau des soins de santé et que mon appartement était insalubre.

La DPJ a fait enquête pour révélé que tout était correct de mon côté. Ils ont parlé à la garderie de mon fils qui lui ont dit qu'il n'était pas négligé et qu'il n'était pas plus malade qu'un autre.

La DPJ s'est donc tournée vers mon ex mari. Mon ex-mari avait déjà à l'époque ''garder'' mon fils chez lui pendant 15 jours et j'ai eu une ordonnance de la cours pour aller le récupérer. Ils ont découvert tout cela et les choses ont dégénérées. Quand il a compris que la DPJ était maintenant contre lui et non avec lui, il a fait des crise de panique. le 25 décembre 2010 il avait le droit de voir notre fils pour la journée. Par contre il m'a fait des tonnes de menaces par messages textes, certains messages étaient tellement intenses que la police a décidée d'intervenir.

Quand il sont entrée en communication avec mon ex-conjoint, ce dernier les a envoyé balader solidement. Alors la police a décidé d'aller récupérer mon fils le jugeant en danger car selon eux, le père n'avait plus toute sa tête et il risquait del faire une bêtise...comme se jeter sur un arbre au volant avec mon fils dans l'auto..tout cela...la dpj le sais.

Ensuite M. a refusé de collaborer avec la DPJ, il ne se présentait pas en cour, et j'ai perdu plusieurs journées de travail à cause de lui.

J'ai donc eu la garde totale...tout devrait donc arrêter là...

Depuis quelques mois, M. a accepté de voir un psychologue. Il a été diagnostiqué trouble de la personnalité limite (Borderline). ce qui explique son attitude quelques fois étrange qui fait que je l'ai quitté en 2008 (violence verbale, coup de poing dans le mur, crise de colère ou crise de larme, antisociabilité, dépendance affective etc).

La DPJ, aux vues des efforts de M., a décrété que M. était prêt à revoir son fils après 1 an. (depuis l'évènement du 25 décembre 2010 il n'avait plus le droit de voir son fils).

Je suis d'accord avec cela puisqu'un enfant a besoin de voir son père.

Par contre, mon fils a eu des répercussions de tout cela. En effet, à l'école mon fils est parfois violents avec ses camarades de classes et il n'a pas une très grande estime de lui-même. Par contre à la maison, c'est un charme, il est obéissant et très affectueux. J'ai toujours collaboré avec l'école et la DPJ afin d'aider mon fils à surmonter ce problème. L'école a même fait part à la DPJ de ma bonne collaboration. Il y a même la psycho-éducatrice de l'école qui vient régulièrement à la maison pour suivre l'évolution de mon fils. J'ai même également signé des papiers d'autorisation pour une évaluation psychologique auprès d'un psychologue attitré à l'école. J'ai tout fait pour aider mon fils.

Il y a maintenant amélioration de son attitude et j'en suis contente Smile

Mon fils a donc revu son père le mois passé. La représentante de la DPJ m'a dit que tout s'est bien passé et que mon fils était très heureux de revoir son père. Notez que mon fils ne se rappelle plus pourquoi il ne voit plus son père, il ne se rappelle plus des kidnapping et de tout ce que mon ex conjoint lui a fait subir dû à son trouble de la personalité limite.

depuis cette visite la représentante de la DPJ jette plein de fleurs à mon ex-conjoint, il a été super avec mon fils, il a été attentif, attentionné, il a même été jouer avec lui dans les jeux du mcdonald etc (noter que c'était une visite d'une heure au mcdonald) et depuis cette visite elle considère que M. est prêt à revoir mon fils régulièrement (à toutes les 2 semaines) au mcdo. Visite ''supervisée'' par la même représentante de la DPJ.

Par contre, la femme de la DPJ recherche maintenant la moindre ''bébitte'' chez moi. En effet, elle dit que mon fils ne sentait pas bon quand elle est venue le chercher pour la visite. Elle me dit que ses mitaines étaient sales (normal, il a jouer dehors dans la boue, elle est aller le chercher sur l'heure du diner à l'école donc il avait jouer dehors à la récréation), elle me dit que ses vêtements étaient sales et plein de crayons (encore normal, il faisait du bricolage à l'école en avant-midi). Elle m'a donc dit que je le négligeait au niveau de l'hygiène et qu'elle était obligé de l'indiquer dans le rapport.

Je lui ai dit : heu il prend son bain chaque soir, ne porte jamais deux fois les mêmes vêtements (ils a toujours des vêtements propres...TOUJOURS) et il se brosse les dents matin et soir.

Je lui ai donc dit : vous le savez, vous êtes venues chez moi me rencontrer, ce n'était pas sale.
Elle m'a dit : ben, ce n'était pas parfait, il y avait un peu de vaisselles dans le lavabo et il y avait une tâche grasse sur la table de la cuisine et j'ai vu des taches sur le comptoire de la cuisine.

Note : il y avait 3-4 verres dans le lavabo, taches sur le comptoire oui...je venais tout juste de préparer à manger, il se peut que j'en aimanqués lorsque j'ai lavé les comptoires, tâche grasse... mon fils venait de manger à la table et c'était l'endroit où il avait mangé. sinon tout était impeccable, balais passé, pas de vaisselles à trainer à part dans le lavabo, pas de vêtements par terre, salon impeccable, même la moppe avait été passée partout pour laver les plancher la veille. On venait juste d'acheter des nouveaux meubles pour la chambres de mon fils, la chambre étaient neuve, aucun jouet ne trainait et elle m'a dit que selon ses standards à elle, même la chambre aurait besoin d'un nettoyage (la moppe avait même été passer dans la chambre).

Elle m'a dit que cela n'allait pas faire partie du rapport car ce n'était pas insalubre non plus, mais qu'elle me donnait son avis puisque je lui demandais.

Ensuite, elle m'a dit : vous savez, ca on en parle pas car cela dépend du standard de chacun, ce n'est pas malpropre chez vous, seulement il y a place a amélioration. Cela dépend des critères de propreté de chacun, si c'est comme cela que vous avez été élevé, il est normal que vous trouviez cela propre chez vous.

J'ai trouvé son insinuation déplacée, elle insinuait que dans ma famille, c'était normale une maison sale. Elle m'a dit qu'elle avait vu des choses terribles bien sur dans sa carrière: des apparts remplis de rats ou des apparts où elle avait dû enjamber des sacs poubelles pour y entrer et que bien sur cela n'avait rien avoir avec mon cas.

Elle m'a aussi dit : ''vous savez il y a aussi dans quelques famille l'aspect culturelle. Il y a certaines cultures qui n'ont pas la même notion d'hygiène que nous''. Fait à noter, mon nouveau conjoint est haitien et elle le sait puisqu'il est toujours présent. Il conduit une Dodge charger récente et impeccable, il est toujours bien habillé puisqu'il est formateur dans une grande compagnie de téléphonie et télédistribution (il est informaticien), il est toujours propre et croyez-moi il frotte beaucoup plus que moi, il est même un peu maniaque du ménage car il a été élevé dans un milieu très sèvère au niveau de la propreté. Donc je n'ai pas compris son commentaire non plus à cet égard. Pourquoi me parlait-elle de cela?

De plus, elle me dit que mon ex-conjoint demande de voir un médiateur pour apprendre à communiquer l'un envers l'autre. Je lui ai dis que j'ai toujours collaborée, que ce soit avec la DPJ ou avec l'école. Mais que là, je ne vois pas pourquoi je perdrais des heures de mon travail pour aller voir un médiateur alors que c'est mon ex conjoint qui a des problèmes de communication, c'est lui qui a été diagnostiqué Borderline, c'est lui qui m'envoyait des menaces au point que la police a jugée que mon fils était en danger. c'est lui qui défonçait des murs à coup de poings et qui me traitait de ''connasse'' lorsqu'il était en crise de colère devant mon fils et devant tout le monde en plein milieu de la rue. Elle m'a dit que je devais collaborer encore une fois pour le bien être de mon fils et que même si le problème de communication ne venait pas de moi, cela ne pouvait pas me nuire non plus. Je lui ai dit : ce qui peut me nuire c'est de manquer du travail pour aller là-bas. Elle m'a répéter encore : pour le bien être de mon fils...alors j'ai encore abdiquer et dis...d'accord.

J'ai l'impression que tout ce que je fais est épié, que malgré le fait que ce n'est pas moi qui est en tort, je sois constamment surveillé. Il faut que je surveille mon fils pour ne pas qu'il se salisse avec des crayons car sinon ses vêtements sont trop sales, il ne faut pas que je laisse le moindre verre dans le lavabo car ma maison n'est pas ''parfaite'' selon ses propre standard à elle. Il ne faut pas que ses mitaines soient trop sales etc... Il a 6 ans...bien sûr qu'il rentre le soir et que ses vêtements sont sales, il bricole, dessine, va jouer dehors, joue dans le gymnase de l'école etc...mais jamais il ne porte de vêtements sales. jamais il ne se couche sans avoir pris son bain, jamais même il ne se couche sans avoir prit le temps de ramasser ses vetements sales et les mettre au lavage. Il ne met même pas le même pyjama deux soirs de suite.

J'ai donc l'impression que c'est moi qu'on observe, alors que parce que monsieur tout à coup collabore, on lui lance plein de fleurs et il faut l'aider du mieux qu'on peut et ont oubie tout le passé.

De plus, je considère que c'est normal, après les ''pseudo kidnapping'', après les menaces, après la regression de mon fils à l'age de 3-4 ans, après le diagnostic de M. (Borderline), je considère normal que je demeure craintive au fait que M. puisse revoir son fils, mais je collabore. Par contre chaque fois que je pose des questions à savoir si M. prend son traitement, ou bien si M. habite dans un environnement correct pour mon fils, la représentante de la DPJ indique au dossier que j'ai encore du ressentiment à l'égard de M. et que cela pourrait nuire à la relation, comme si je devais oublier mes craintes qui sont normales pour une mère qui a vu son fils passer par toute sorte de choses amorales pour un enfant de 3-5 ans.

Je sais plein de choses, je sais qu'il a perdue sa maison à revenue (maison de chambre) car il a fait de fausses déclarations à la banque et fourni de faux papiers, il a même déclaré à la banque n'avoir jamais été marié, chose que la DPJ ne sait pas. Je sais également que pour l'instant, la psychologue qui le voyait initialement était en relation familiale avec sa nouvelle conjointe (même famille que sa nouvelle conjointe). Mais je ne peux même pas en faire part à la DPJ car ils indiquent chaque fois que j'entretiens encore de la rancoeur face au passé. Moi je veux juste que mon fils soit en sécurité avec son père.

Quels sont mes droits à ce sujet, ais-je des recours? est-ce un comportement normal pour une représentante de la DPJ?

Merci!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Information - comportement bizarre de la DPJ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comportement bizarre après un ref jugulé...
» Comportement Bizarre
» comportement bizarre pogona..
» Dragon d'eau comportement bizarre
» Le comportement très bizarre de Winona Ryder ! (vidéo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA DPJ - LES VOLEURS D'ENFANCE :: QUESTION :: QUESTION-
Sauter vers: